Archive by Author

#sketch: ink and dip pen

10 Jan

A couple experiments with dip pen and ink. Black and colour ink.

Woman close-up, black ink and a few colours, spread with a water brush pen. Not happy yet, but it was fun!

Woman close-up, black ink and a few colours

A small bouquet of roses, black ink, colour pens, spread with a water brush pen. I love the flowers, but hate the watercolour smears! Oh well, next time I’ll use less colour ink.

A small bouquet of roses, black ink, colour pens, spread with a water brush pen

Rêve : règlement de compte chez les Steam Punks

9 Jan

La scène se passe à une époque contemporaine, à quelques détails prés, avec des gens pour la plupart étrangers dans la vraie vie.

Nous sommes donc un petit groupe de jeunes cool, dans un Far West des temps modernes. Et on se mettait à protéger une nana qu’on connaissait à peine, de son lourdot de mec qui l’enquiquinait.
On va donc, en calèche (Far West, oblige), se planquer dans une grange immmmmmmmense.
Le plan c’était que la nana blondinette et moi nous planquions parmi des piles de coussins emmêlés, en comptant que l’enquiquineur allait me trouver d’abord. Mais finalement on reste tous ensemble sur la calèche à l’attendre, décontractés et bon-enfant. Un gars de notre bande met de la musique (moderne). De la musique qui swinguait plutôt bien ! Sur une vieux système sono en bois poussiéreux et grand comme une orgue d’église. Ça envoyait du gros son. Je me disais que ça allait mettre à mal notre “planque”, ce gros son.

C’était très steam punk, ce rêve. Même les pistolets étaient en cuivre. Des voitures du début de l’ère automobile circulaient dans la grange, sur un sol de terre et de poussière. Manquait plus que des boules d’amarante sèche qui roulent nonchalamment en arrière-plan. Ont circulé aussi un camping-car comme celui de Barbie, ainsi qu’un trente-huit-tonnes de nos jours, bien rutilant, qui lancé à vive allure a écrasé un petit carrousel blanc. Un trente-huit-tonne et un manège –dans une grange– c’est pas typique !

Bref. Le vilain arrive ! Un grand maigre brun habillé en cowboy. C’est la nuit, à ce moment dans la grange (alors qu’au moment de la collision trente-huit tonnes / manège, il faisait soleil *dans* la grange.) Alors, on essaie de plaider avec lui, mais comme il était en état d’ivresse, c’était pas facile facile. “Allez, arrête de l’embêter ! Elle ne veut plus de toi” etc. Mais va négocier avec un mec bourré…

D’un coup, il sort une arme ! Mais la petite blonde en sort une aussi ! Hop; je m’en saisis. Il me tire dessus !

Pfff, des balles en caoutchouc, même pas mal.

Je lui tire dessus –merde ! des balles en caoutchouc aussi; ça rebondit sur lui. Mais à force de le canarder, une des balles en caoutchouc finit par lui perforer la peau.

On se met à couvert dans la calèche pour recharger. Il recharge aussi. On ne sait pas où il est planqué. Il a dû sortir de la grange.

Ah, il revient. On est prêt. Il titube toujours et a l’air clairement moins déterminé. Un peu comme s’il ne savait pas ce qu’il faisait là ni pourquoi il tenait un revolver. À ce moment ce n’est plus moi qui tiens l’arme de notre camp, c’est un ami (Olivier, dit “Le Jeune”). Ce que je tiens, moi, c’est une timbale en fer remplie d’eau bouillante, que je verse sur la tête de notre ennemi. Il devient rouge homard et s’écroule à terre, se tortillant et passant de homard à rouge cramoisi. Olivier en profite pour s’approcher et lui mettre une balle dans le cou à bout portant, alors que je commençais à dire “Bon, pouce, il a l’air d’avoir eu son compte, là.

C’est là je me suis réveillée en sueurs.

Alors, ça vient d’où, tout ça ?

Je me demande si la blonde n’était pas inspirée du personnage de Zezette dans le film “Le Père Noël Est Une Ordure”, et les cowboys d’un bout du film “Retour à Brokeback Mountain” qu’on a regardé sans voir l’autre jour. La grange immense, je ne vois pas, ni le camping-car Barbie. La sono type orgue est peut-être inspirée des églises à Rome dont j’ai traité les photos récemment. Le groupe de jeunes cool était constitué de gens de l’association ParisWeb, sans que ce soit eux (quoique celui qui met la sono, je crois bien que c’était Sébastien Delorme, l’ancien président), et j’ai lu récemment qu’ils vont préparer la 10ème édition de leur conf, cette année. Olivier quant à lui, fait certainement partie du casting car on en avait parlé à la maison. J’ai fait ce cauchemar la veille de l’attentat à Charlie Hebdo le 7 janvier. Donc, rêver d’armes et de tirs n’en est pas une conséquence.

Comme dit Vlad, c’était le Grand Zapping dans ma tête !

#sketch: Jardin des plantes, Paris

27 Dec

Santa (Daniel DardaNoël) brought me a book on urban sketching, with a note that he wished I’d do more drawing on location. I love the idea.

I’ve always been in awe of those who master live sketching, quick sketching, those who keep a travel notepad or sketchbook to fill with notes and drawings or paintings. My friend Ann Bassetti travels with watercolour and a light equipment just to do that. She took me to a Dr Sketchy Anti Art School event in San Francisco last March. It was fun and inspiring, although I performed very poorly. But it wasn’t the point. The point is that I’ve wanted to do this for years, and I have a few notepads and sketchbooks already, and I’m glad I went with Ann last March, and that Daniel just gave me this book. This is all connected :)

So, I read all the book and although it says ‘go outside and sketch,’ I stayed inside and sketched. From a picture I took in Paris last October at Jardin des plantes, next to the gigantic greenhouse.

Made on paper (12×17 cm), in my Paperblanks notebook, with Pentel ink brush and watercolour.

scanned sketchbook: Jardin des plantes, watercolour and ink, made 26 December 2014

#sketch: Baby Adrien asleep

25 Dec

Santa brought me a sketchbook and compressed charcoal pencils (soft, medium, hard) that I wanted to try today. I settled for the photo Vlad took of Adrien moments after he was born, still wrinkled and puffy, but fast asleep. It’s my second or so drawing made with this medium and took me a couple hours.

Made on paper (A5) with charcoal and white pastel..

charcoal drawing of baby Adrien, made 25 December 2014

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 964 other followers